Panasonic FZ200 – Test et avis

Mis à jour vendredi 26 octobre 2018 à 12:46

Pour pouvoir capturer de belles photos souvenir ainsi que des vidéos inoubliables, il est important de se doter d’un bon appareil photo ayant des performances remarquables. La plupart des gens de nos jours font usage de leurs téléphones portables parce que ceux-ci sont munis de capteurs d’image. Mais ils ne reflètent que la représentation approximative du sujet. C’est la raison pour laquelle de nombreux consommateurs se redirigent vers les appareils photo qui connaissent, eux aussi, des innovations impressionnantes, car les constructeurs de ces appareils n’ont pas perdu la mise malgré l’apparition abondante des smartphones très concurrentiels. Leur retour de plus en plus progressif sur la place marchande a été caractérisé par leur technologie plurielle. C’est le cas du Panasonic Lumix DMC-FZ200 qui vous propose des fonctions très essentielles que vous devez absolument découvrir en lisant cet article.

L’appareil photo Panasonic Lumix DMC-FZ200 est-il recommandé ?

Oui, cet appareil photo est recommandé. Il est doté d’un zoom optique de grande performance pouvant agrandir votre sujet sans toutefois détériorer l’image. Il est léger et compact, ce qui permet de le ranger facilement et de le transporter en toute commodité. Il a un capteur de haute définition qui vous permet de prendre des photos et vidéos exceptionnelles, ce qui vous donne la possibilité d’avoir de très beaux souvenirs que vous pouvez amplement stocker dans sa carte mémoire. Aussi, il dispose des connectiques pour que vous puissiez soit le coupler à un téléviseur de haute définition pour une vue plus grande des images photo ou vidéo, une imprimante pour pourvoir développer les photos, soit à un ordinateur pour élaborer des transferts de fichiers. Malgré que le constructeur n’ait pas mis un point d’honneur sur son revêtement, il a néanmoins de belles performances qui sauront très bien vous satisfaire.

Les avis « pour » et « contre » de l’appareil photo Panasonic Lumix DMC-FZ200

  • Bonne prise en main
  • Zoom optique
  • Capteur de haute qualité
  • Viseur de haute qualité et bien contrasté
  • Vidéos de haute définition
  • Bonne réactivité
  • Doté de fonctionnalités spécifiques
  • Connectique

  • Construction plastique un peu légère

Voir le prix le plus bas

Je suis débutant en photographie. J’ai choisi cet appareil photo Panasonic Lumix DMC-FZ200 tout d’abord parce qu’il ne m’a pas exigé un grand investissement et aussi pour sa compacité et sa légèreté. Il me fait progresser dans mon apprentissage et me permet de prendre de très belles photos des paysages, monuments, portrait des fleurs et même des insectes, ciel dont l’éclipse de lune. Cela fait déjà plus de trois mois que je l’utilise et je n’ai pas encore rencontré de difficultés d’utilisation car ses fonctions sont simples avec un zoom et un flash tous deux puissants. Ce bridge est donc un très bon choix et me fera, je l’espère, encore longtemps de belles photos.

Bonne prise en main

L’appareil photo Panasonic Lumix DMC-FZ200 est doté des finitions très décentes avec un montage bien ajusté. La prise en main est très réussie et très rapprochée des réflex, car la poignée est plus ample et épouse mieux la paume de main. L’ergonomie est simple et abordable tout en gardant la potentialité de tout débrayer. Il est également léger et compact de par ses dimensions qui sont de 12,5 x 11,02 x 8,66 cm et son poids de 0,54 kg.

L’emplacement des touches de commandes a été bien choisi. Il est également doté d’un écran de 3 pouces 3D Enabled que vous pouvez orienter de manière latérale et verticale. Cet écran jouit de bons angles de vision. On retrouve aussi le contraste excessif qui brûle les gris clairs et un résultat des couleurs très approximatives. Le viseur est plus défini, petit et bien contrasté et il persiste à afficher les couleurs séquentiellement, ceux qui sont sensibles aux effets arc-en-ciel seront gênés.

Zoom optique

Ce Panasonic Lumix DMC-FZ200 est le premier appareil photo équipé d’un objectif 25-600 mm Leica DC avec une ouverture focus de 2,8 constantes. Une telle ouverture permet de capturer un sujet en mouvement à grande distance de façon nette grâce à une obturation rapide. Le zoom optique 24x peut être utilisé aussi bien en photo qu’en vidéo sur le sujet où vous aurez penché votre choix. La technologie de résolution intelligente permet également l’utilisation du zoom intelligent 48x. Cet objectif bénéficie du traitement Nano qui minimise le flare et les images fantômes. Le fabricant a donc rendu cet appareil spécial en son genre.

Capteur de haute qualité

Le capteur CMOS haute sensibilité de ce Panasonic Lumix DMC-FZ200 assemblé au nouveau Venus Engine accroit la réactivité, la sensibilité et la qualité de l’image, même dans les conditions ardues. Il va vous séduire avec une ouverture constante à f/2,8. Ce capteur profite d’un excellent rapport signal/bruit qui permet d’avoir des images d’une clarté absolue avec moins de bruit même sur des prises en basse lumière. Il émet un léger bruit à partir de 400 ISO et reste contenu jusqu’à 800 ISO. La granulation de ce dernier reste gérable à cette sensibilité pour un tirage 20 x 27 cm. En revanche, passés les 1600 ISO, le bruit se fait ressentir de manière forte et brouille les petits détails. Mais vous constaterez que la qualité de l’image est impressionnante et à la hauteur de vos attentes avec une plage de focale élevée et une ouverture constante.

Cette dernière est le diamètre du diaphragme par lequel la lumière passe dans l’objectif, exprimée en fonction de la focale. Le résultat s’est montré convaincant. Au grand-angle, l’image est piquée au centre et encore bonne aux bords, même si elle est un peu moins contrastée que sur certains autres appareils, aux longues focales l’image est davantage homogène et le piqué est au niveau des meilleurs malgré quelques pourpres visibles à 100%. Grâce au capteur de cet appareil, il est également possible d’utiliser la réduction intelligente du bruit ou la réduction du bruit multiprocessus pour réduire les artefacts disgracieux et obtenir des images d’une netteté époustouflante.

Viseur de haute qualité et bien contrasté

Nombreux sont les utilisateurs qui restent devant les viseurs de définition plus que médiocre et qui n’ont pas évolué depuis près d’une dizaine d’années. Un appareil haut de gamme se doit éventuellement d’offrir plus qu’un simple œilleton. Le constructeur Panasonic l’a compris au final et l’a intégré puisque le viseur du Panasonic Lumix DMC-FZ200 fait désormais  1 312 000 points, soit une résolution 6,5 fois plus importante que sur la majorité des bridges actuels. Il est bien contrasté en vous fournissant des coloris exacts et ne bloque pas lors de la MAP, juste qu’il reste assez petit vu sa taille. A part cela, cet appareil a de très belles performances.

Vidéos de haute définition

Doté d’une technologie Full Haute Définition avec une résolution de 1920 x 1080 pixels, cet appareil photo filme très bien jusqu’à 50 images par seconde en format MP4, avec un son stéréo. L’image est bien détaillée au format AVCHD malgré une petite tendance à griller les hautes lumières. La stéréo est efficace, les différents sons sont rendus fidèlement et les voix sont aisément reconnaissables. Il faut noter que sur les scènes calmes le déploiement du zoom est perceptible avec f/2,8 à toutes les focales. L’objectif est complètement une innovation chez le fabricant Panasonic. Pour limiter l’encombrement, la plupart des objectifs ont une ouverture glissante et assez large au grand-angle.

Le premier intérêt que vous allez avoir sur cet appareil est la luminosité bien sûr. Il capture très bien la lumière et peut donc rester à 400 ISO. Par ailleurs le Power O.I.S avec mode actif est très pratique lorsqu’il s’agit de filmer en marchant ou en jouant avec des enfants. Le Panasonic Lumix DMC-FZ200 peut enregistrer des vidéos à haute vitesse 100 images par seconde en HD avec une résolution de 1280 X 720 pixels ou 200 images par secondes en résolution VGA de 640 x 480 pixels au format MP4. Vous pouvez saisir des scènes qui ne peuvent pas être vues à l’œil nu et les regarder au ralenti pour des effets spectaculaires.

Bonne réactivité

Ce dispositif gagne globalement des points. Le démarrage prend moins d’une seconde et demie, l’attente entre deux photos est elle aussi plus rapide et passe sous la demie seconde. L’autofocus est dans la bonne moyenne en bonne lumière, à toutes les focales, même s’il ralentit logiquement en basse lumière. La rafale est très rapide. Vous pouvez obtenir 11 images par seconde, en format JPEG comme en format RAW. En revanche, cette rafale s’arrête après 12 images et l’appareil mouline le temps d’enregistrer le tampon sur la carte mémoire. Dans l’ensemble, cet appareil photographique est donc un bridge réactif qui ne fait pas attendre son utilisateur.

Doté de fonctionnalités spécifiques

Sur le fût de l’objectif, on retrouve le report de la commande de zoom. Bien que pratique, si on lui affecte la commande de mise au point manuelle puisqu’il permet de contrôler le zoom et la mise au point simultanément, son utilisation n’est pas des plus intuitives et ne remplacera pas une bague de mise au point manuelle. Il est probable que le fabricant ne souhaite pas venir titiller sa gamme hybride avec un appareil qui, finalement ressemblerait beaucoup à celui d’un autre constructeur. A côté de cette commande, on retrouve le sélecteur de mise au point qui permet de passer aisément de l’autofocus standard ou macro à la mise au point manuelle. Associé à ce sélecteur, on retrouve un bouton « Focus » permettant de forcer l’autofocus en mise au point manuelle, activer le suivi de sujet en mode automatique et choisir la position et la taille de la zone autofocus si cette dernière est réglée sur « spot ».

La partie supérieure de ce dispositif connait une totale rénovation. La molette de navigation des modes abandonne l’accès direct à certains modes scènes pour devenir plus experte. Elle dispose bien évidemment des modes semi-automatiques, du mode manuel et du mode automatique. L’accès aux modes scènes et aux modes créatifs se fait directement via un mode dédié. Il a également un mode vidéo qui autorise une liberté totale sur les enregistrements vidéo. Ainsi, la vidéo haute vitesse trouve enfin sa place.

Stockage, alimentation et connectiques

Au-dessous de cet appareil photographique, vous allez retrouver le pas de vice pour trépied ainsi que la trappe d’accès à la batterie et la carte mémoire. On note que le pas de vis pour trépied n’est pas dans l’axe optique mais décalé, sans doute pour mieux correspondre au centre de gravité de ce dispositif. La batterie est de type Li-ion de 1200 mAh. Sa recharge est de 2 heures grâce au chargeur fourni dans le contenant de ce dispositif. Vous pourrez prendre près de 540 photos avec une recharge complète. Mais il serait préférable de prévoir une deuxième batterie pour une utilisation plus confortable. L’accès à la carte mémoire se trouve à la même trappe que la batterie.

Il n’y a que lors de l’emploi d’un trépied que cette position peut s’avérer gênante puisque la trappe d’accès à la batterie est alors condamnée, ce qui oblige à démonter le trépied pour retirer la carte mémoire. Une trappe caoutchoutée située sur le côté droit de cet appareil photo cache une prise mini-HDMI pour la connexion à un téléviseur haute définition, une prise AV/OUT au format propriétaire permettant la connexion AV, une prise USB 2.0 au format propriétaire pour la liaison avec un ordinateur ou une imprimante PicBridge. Aussi, ce Panasonic Lumix DMC-FZ200 a une autre trappe située sur le côté gauche qui cache une prise mini-jack de 2,5 mm permettant la connexion d’une télécommande ou d’un micro externe stéréo. Avec toutes ces connectiques, vous avez un large éventail de possibilité pour mieux vous épanouir avec cet appareil.

Construction plastique un peu légère

Bien que l’aspect du boitier reste familier, ce Panasonic Lumix DMC-FZ200 prend un peu d’embonpoint, contrairement aux autres appareils ayant les mêmes fonctions. Cela tend à rendre le bridge du fabricant un peu plus sérieux bien que les matériaux utilisés laissent toujours une impression de “jouet”. La poignée gagne en profondeur, ce qui améliore la prise en main. Mais le caoutchouc utilisé pour sa construction est un peu trop rigide et s’apparente trop à du plastique, il peut s’avérer glissant en atmosphère humide.

Voir le prix le plus bas

Merci d’avoir lu cet article

Si vous avez pu lire en entier cet article, vous vous êtes surement persuadé qu’il est réellement l’appareil photo qu’il vous faut, vu ses multiples caractéristiques très avantageuses. Vous pourrez avoir des meilleurs rendus selon votre convenance. Il donne l’occasion de prendre autant de photos que vous désirez de moments les plus importants de votre existence. Si vous avez encore besoin d’autres informations à propo de ce Panasonic Lumix DMC-FZ200, vous pouvez me contacter à tout moment à cette adresse email [email protected] et me soumettre toutes vos inquiétudes afin que je puisse vous répondre pour que vous soyez plus serein dans votre acte d’achat.